Montagne givrée

La tempête Eleanor qui a frappé la France durant l’hiver 2018 a sculpté la montagne en la capitonnant d’une couche de givre remarquable.
Le premier jour, où le ciel s’est dégagé, le spectacle qui nous été offert était remarquable. Cela a donné cette photographie de l’arête de Grenairon.
Frêtes du Grenier, au-dessus de Sixt-Fer-à-Cheval, vallée du Giffre, Haute-Savoie, France

Montagne givrée

Cette vue a été prise lors d’une randonnée à ski dans le vallon de Bostan (Haut-Giffre, Samoëns, Haute-Savoie, France) durant l’hiver 2017. Cette journée particulière fût marquée par une atmosphère perturbée sous l’effet d’un vent tempétueux de secteur Sud Sud-Ouest. Il avait neigé dans la nuit. Au petit matin, le ciel s’est rapidement dégagé sous l’effet de ce fort vent.

Le résultat est toujours impressionnant même si la visibilité est bonne (notamment à l’altitude où a été prise cette photo), l’effet du vent est présent du sol jusqu’aux sommets. Ceci donne droit à des nuages déchiquetés qui s’accrochent à la montagne. La neige au sol est pulvérisée dans les airs, cela donne un léger flou très contrasté sur l’ambiance générale.

L’intensité de la lumière est grande. Le fort contraste entre les ombres et la neige éclairée est très marqué. La couleur sombre des conifères clairsemés vient tacheter la composition. Les arbres se dressent fièrement comme de valeureux soldats sur le champ de bataille. Ils résisteront jusqu’à la prochaine tempête.

Les nuages qui s’enroulent sur les sommets font penser à une vague énorme, un genre de tsunami qui viendrait déferler sur le vallon. Le côté dramatique de l’instant est restitué par un choix très contrasté du traitement et une dé-saturation des couleurs.

Fine Art Limited Edition

Photo sélectionnée Fine Art Limited Edition – David Casartelli Photographie
30 exemplaires

Rendre le côté dramatique de la situation. L’extrême présence du givre sur les sommets nous montre à quel point la Nature est forte et peut transformer un paysage en quelques heures ou quelques jours. Le côté éphémère de ce plâtrage façon “crépi” rend l’instant encore plus beau et plus rare. J’ai donné cet effet dramatique en passant par la dé-saturation des couleurs qui augmente les contrastes entre un ciel d’un bleu profond et la blancheur immaculée de la neige et du givre. Par endroit la lumière donne un éclat féérique à la pointe des sommets qui prennent de pleins fouet les rayons du Soleil.

Boîtier Nikon D800 (RAW format – 14 bits), sur trépied.
Obj. AFS Nikkor 70-200 mm 1:2.8G ED – F. 400mm – f5.6 – 1/1000 s – ISO100.
Traitement avec Lightroom & Photoshop.
Impression sur papier Hahnemühle Photo Silk Baryta 310 gr.
Tableau Alu-Dibond 90×60 cm (rapport 1.5) + cadre rentrant.
Limited Edition – 30 exemplaires.

Projets connexes

Tous droits réservés ©2019 David Casartelli Photographie
 

Nous contacter

Nous sommes allés faire un tour, mais nous ne sommes pas très loin. Vous pouvez nous laisser un message nous vous y répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account